Une vie plus saine ?

Karine Verpillot | Paru dans Mieux-Être Édition 79

Vivre une vie plus saine? Oui, mais comment et par quoi commencer?

Il existe des piliers tout en simplicité, pour une vie pleine de sens, qui relient à la fois le corps et l’esprit, qui donnent à la vie une saveur particulière dans toute sa beauté et sa grandeur sans pour autant être compliqués.

Ce qui est merveilleux, ou oserais-je dire le pire du meilleur, c’est que ce sont des outils que l’on a déjà peut-être approchés, expérimentés ou utilisés quelquefois sans jamais vraiment s’y tenir.

Pourquoi ne les utilise-t-on plus au bout d’un moment ?

Parce que cela demande de la persévérance et de la rigueur.

Parce que cela nous demande de sortir de notre zone de confort pour aller découvrir quelque chose que l’on ne maitrise pas bien ou pas du tout.

Comme des outils de sculpture sur bois, il faut les ap-privoiser, les toucher, se les approprier, découvrir leur utilité et leur donner vie à travers nos mains, notre expérience accumulée, notre unicité… pour faire jaillir le meilleur.

Cela demande donc une certaine dose d’humilité dans notre monde de performance!

Là est la clef pour commencer ce périple pour une vie plus saine.

Comprendre que nous ne savons rien et que chaque jour, nous apprenons pour évoluer, en nous enrichissant tant au niveau de l’esprit que du corps.

Vouloir apprendre de ce qu’on ne connaît pas et le pratiquer pour pouvoir en parler ensuite et l’adapter à nos besoins.

Oser se dévoiler et faire face à notre ignorance pour aller plus loin que notre ego et progresser sans tenir pour acquis nos connaissances et nos conditionnements qui semblent être les meilleurs et intégrés depuis des décennies.

Je me permets donc, en toute humilité, de vous rappeler certains préceptes qui ne seront, je l’espère, pas une fina-lité en soi, mais bien une ouverture et une volonté pour le meilleur, votre meilleur.

En vous les remémorant, vous pourrez vous rappeler combien cela peut être simple et qu’il est vitalement bon d’aller de l’avant avec ces quelques rappels à votre mémoire.

1er Pilier : L’intention 

On parle plus souvent de maladies que de santé, de médicaments que de prévention.

De là découle une attitude mentale portée à combattre une maladie plutôt qu’à favoriser un état de bien-être, et cela lui donne malheureusement un plus grand pouvoir.

La volonté de s’ancrer avec une intention venant du cœur donc plus intuitive, en parlant de santé, va créer une énergie bien plus constructive. L’amour construit, le combat amène une lutte.

Votre santé est ce qui permet au reste d’exister.

Malheureusement, quand tout va bien on n’y pense pas…

On oublie tout cela avant d’être au pied du mur. On oublie que l’on peut souffrir, que la douleur peut remplir tous les espaces y compris le mental. On oublie combien il est bon d’être entouré de personnes quand ça va bien, mais aussi quand ça va mal, d’entendre rire nos enfants, de profiter d’une marche avec le vent dans les cheveux, de se sentir bien près d’un bon feu chez soi. Avant d’en arriver là et d’être dans un mode combat ou lutte, chérissez votre corps et votre esprit, envoyez-lui de l’énergie positive en tout temps, et comprenez que votre intention va générer une action conséquente en vous et à l’intérieur de vous.

Le 2e pilier est pour moi vital : l’alimentation.

Je dis souvent que notre assiette raconte notre histoire.

Ce que nous mangeons peut à la fois nous rendre lumineux, pleins de vitalité et heureux, mais peut aussi devenir notre pire cauchemar en nous annihilant, en nous rendant malades et malheureux à l’intérieur et l’extérieur.

Je rappelle aussi souvent qu’il vaut mieux privilégier la qualité versus la quantité. Manger de tout est possible, simplement manger de la restauration rapide tous les jours, ne pas prendre le temps de s’asseoir ou grignoter faute de temps vous amènera vers des sommets, pas forcément les plus glorieux au niveau de votre santé, mais c’est un choix.

Reste à savoir où vous voulez performer vous et votre corps.

3e pilier : l’organisation est sans 
conteste un outil primordial.

Notre vie est constamment en mode organisation. Que ce soit dans nos agendas, nos sorties, les enfants, la maison.

Par contre, s’organiser pour trouver du temps pour soi semble impensable voire utopique, s’organiser pour manger plus santé et vivre plus sainement aussi.

Ce sont deux notions pourtant de base et qui semblent les moins importantes avant d’être en dépression ou avant que notre corps nous rappelle à l’ordre de façon désagréable.

À méditer…

Préparez des choses à l’avance qui permettront de ne pas courir la semaine, d’avoir toujours quelque chose dans le frigo et surtout d’éviter de se rabattre sur des plats minutes, des gâteaux, des plats congelés ou encore des aliments dits à calories vides qui vous donnent l’impression d’avoir mangé en deux secondes ou pire encore d’avoir encore faim 30 minutes plus tard…

Réservez des plages horaires dans l’agenda avec soi même, relaxer, se mettre en mode zénitude tous les jours, même cinq minutes, et se permettre de respirer au lieu de toujours être en mode rétention. Vous éviterez bien des tensions et du stress inutile, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

4e pilier : simplifier est tellement essentiel !

Simplifier son alimentation, simplifier sa vie pour qu’elle devienne aussi légère qu’une plume! C’est enlever toutes les couches que l’on se met où que l’on nous met volontairement ou pas sur les épaules.

Vous n’avez pas la dernière saveur à la mode ou le dernier gadget pour amuser les enfants? Est-ce que le monde va s’arrêter de tourner pour autant ?

Au niveau alimentaire, privilégiez les produits bruts, ce qui veut dire tel quel, sans flafla, sans fioritures, exempts d’ajouts de toutes sortes, d’exhausteurs de goût, d’ajout de sel, de sucres, etc. Cela vous évitera tout d’abord des heures de préparation (un plat congelé prend généralement 50 minutes à cuire alors que préparer une salade grecque avec tomates, concombre, huile d’olive, fines herbes, feta vous prendra tout au plus 15 minutes). Vous gagnerez aussi en saveur et en assimilation, vos papilles en redemanderont, votre corps sera comblé de façon nutritive et votre digestion sera bien plus agréable! En plus, vous pourrez passer plus de temps de qualité pour ce qui est le plus important, vous, votre famille ou vos activités favorites.

5e pilier : lâcher prise !

Arrêtez d’ajouter le préfixe « Super » à votre prénom, pas besoin de faire des exploits surhumains et de vouloir ressembler à Vishnu, la divinité à plusieurs bras.

Une très belle phrase dit ceci : on trouve beaucoup de gens pour faire les grandes choses, mais très peu feront les petites. (Mère Térésa)

Alors, soyez vous, dans votre grandeur et votre petitesse, mais soyez celui ou celle qui fera les choses sans se mettre de pression, et surtout pour les bonnes raisons.

Même si vous êtes divine ou divin, s’il vous plait, gardez votre humanité, c’est ce qui vous rend unique. Arrêtez de vouloir rivaliser avec votre mère et ses petits plats, votre sœur qui fait tout de façon parfaite, votre amie qui a une maison parfaite, un plan repas parfait ou une garde-robe parfaite… bref, de vouloir être quelqu’un que vous n’êtes pas.

Arrêtez aussi d’ingurgiter et de vous faire imposer ce qui est bon ou mal, ce qui est IN ou OUT.

Gardez en mémoire que nous sommes dans une société de consommation qui est là pour vous faire acheter, pas pour votre santé. L’Univers est toutefois bien fait, car la santé, semble-t-il, est lucrative et est devenue une priorité!

N’oubliez pas qu’une vie plus saine, ne signifie pas ne plus consommer ou ne manger que des fruits et des légumes. Il suffit d’écouter votre bon sens et votre organisme, et entre vous et moi, la simplicité a tellement meilleur goût!

6e pilier : j’ajouterai un dernier outil 
à votre trousse, l’oxygène !

Créer une activité mentale et physique en vous et autour de vous.

Oxygénez votre cerveau en faisant de l’esprit, de l’humour, faites l‘amour, rencontrez des gens inspirants, marchez, nagez, grimpez, faites ce qui vous rend heureux et qui actionne les hormones de bien-être.

Là aussi, la qualité et la régularité donnent bien plus de résultats que le faire seulement une fois par semaine.

Alors, ajoutez chaque jour votre dose d’oxygène en plus par le sport, les activités, les rires, le yoga, le tai-chi…

Assouplissez votre organisme, mais aussi votre esprit, restez ouvert et alerte comme un enfant, élargissez l’espace au niveau de votre cœur en ouvrant les épaules, en faisant travailler vos articulations, en associant à la fois le mental et le corps.

La cerise sur le gâteau sera d’y ajouter le plaisir.

Car c’est celui qui est le plus facile à perdre, surtout quand on devient une grande personne au sens propre et au sens figuré.

Prendre le temps d’avoir du bon temps. Penser à relaxer et remettre les choses en perspective. C’est un puissant moteur pour une vie plus saine et santé.

Que voulez-vous que l’on se souvienne de vous ?

La poussière sur les meubles ou votre joie de vivre et votre rire à toute épreuve ?

Le plaisir = bon temps = endorphine = sérotonine = moins de stress = être bien à l’extérieur et à l’intérieur.

Et le pire dans tout cela, c’est que plus vous le ferez et plus vous y prendrez goût et plus votre organisme en redemandera. Et c’est tellement plus sain et plus santé que du sucre !

Une vie plus saine, oui c’est possible.

Cela vous demande juste de réévaluer, d’utiliser les anciens et les nouveaux outils de façon plus constante, plus persévérante.

Chaque jour est une leçon de vie, soyez plein de gratitude, vous vous enrichissez à chaque instant pour façonner votre sculpture, votre santé, votre vie!

Soyez naturellement à l’écoute, autant si ce n’est plus des petites choses que des grandes, tout est fait pour vous permettre d’évoluer.

0 comments on “Une vie plus saine ?Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *